mercredi 1 janvier 2014

et ça éclaire des endroits loin dans la nuit

peu importe qu'il y ait condamnation ou relaxe
tant qu'elle ne se prononce pas sur mon cas
elle me malaxe la carcasse
jusqu'à ce que la notion se perde
que l'intime conviction se fasse
et merde
j'étais pourtant prévenu

elle selon certains témoins c'est la mort en marche
dont les tétons pointus sont plus terribles que la vérité
elle selon certaines sources c'est une pute qui rend cinglé
à force de feu à force de classe
tous ces produits-phares qui crament des trucs malades
la tumeur dans mon âme et la crasse dans mon crâne

et dans son jus je finis en soleil
et dans cette lenteur inouïe
ma tête trempe aussi
et l'angoisse devient ensoleillée
gueulante d'amour
et ça éclaire des endroits loin dans la nuit




Aucun commentaire:

Publier un commentaire