COMMENT ETRE DEUX QUAND ON EST TOUT SEUL ET TOUT NU (2001)

Cerise ironise

les bars c'est pas bon ni pour le bronzage ni pour sentir bon
mais où c'est glauque Cerise trimballe toujours des trucs sexy
comme son petit air de savoir jongler avec des grenades
ainsi que sa façon de plisser les yeux pour me dire bonjour

d'ailleurs c'est trop bon comme elle me dit bonjour Cerise
jamais loin de ma bouche
c'est pure aquaticité et c'est pure grenadine

et quand elle ironise Cerise
passque les draps en fondant m'ont fait des cicatrices
passque j'ai l'air assez debout pour me casser la gueule
mais c'est peut être ça aussi notre sort à tous
pour peu qu'on veuille avancer
ben c'est bref 
mais d'un coup j'imagine un peu mieux ce truc bizarre
qui veut que je dure encore un petit peu
et c'est comme sourire moi je dis
comme un putain d'ivrogne parti pisser
en pleine nuit au bord du bord d'un précipice

les bars c'est pas bon ni pour le bronzage ni pour sentir bon




========================================================================

ça m'arrangerait que dieu existe 
 quand je n'ai pas de relations sexuelles


ça m'arrangerait que Dieu existe 
quand je n'ai pas de relations sexuelles
non je plaisante mais pas trop quand même on sait jamais
mais putain c'est toujours pareil quand on est ensemble
je me sens très seul

certes la diplomatie travaille on est même très forts pour ça
mais c'est toujours la même chose
des histoires de ceci-cela des atermoiements des tergiversations
les conneries habituelles
exemple
à peine le temps de me refaire dans la bouche 
un de ces mélanges mortels
que je me suis carrément paumé
en traversant les territoires inoccupés qui séparent
au 46 de la rue Gambetta la cuisine de la salle de bain

c'est là que ta petite peluche en fer forgé m'a sauvagement attaqué
jusqu'à ce que je me viande
jusqu'à ce que je sente revenir la farce sur ma face
la distorsion de ce ricanement bien connu de mes services secrets



Hé c'est quoi la différence entre la tristesse et la réalité
non passque d'un côté rien ne peut me faire plus de mal 
que d'être ici
de l'autre où que j'aille ces temps-ci 
y a comme un bonheur qui dégage
alors je sais pas trop 

==============================================

l'obscurité est plus sombre que la nuit 

l'obscurité est plus sombre que la nuit
et n'importe quoi pourvu que ça monte vite à la tronche
comme l'eau noire de l'océan la mer à boire sur place

l'obscurité est plus sombre que la nuit 
et toute la faune danse où se dansent les noirs desseins
les noirs désordres les plus obscènes les moins sereins

l'obscurité est plus sombre que la nuit
et tu n'es toujours pas fou non juste malheureux

à boire comme un gros bourrin et jusqu'à l'abstraction

==============================================

moi aussi je t'emmerde 


même les chiens ne m'aiment plus c'est rigolo
c'est même pour ça que je partirais bien quelque semaines
en weekend
style maison de campagne à la mer
le temps que le bronzage fasse tenir en équilibre 
toutes les bosses de ma tête

c'est rigolo l'océan
ça manque un peu de trottoirs
ça fait que je suis de suite un peu paumé
mais c'est vachement beau les baïnes surtout

c'est rigolo tout le monde me prend pour DJ Henao
tout le monde croit que je vais mixer samedi
tout le monde s'imagine
que si j'avais une bite aussi grosse que mon ego
ben je m'enculerais tout seul
que c'est même un fantasme mais non
attaquer les gendarmes à coups de caleçon pendant mon arrestation
ça ouais c'est un fantasme

c'est rigolo ton petit cul de petite pute hypersensible
peut tenir caché derrière une petite boite de céréales
c'est rigolo mais c'est pas une raison pour me briser le coeur
kesse tu crois casser nos liens c'est pas facile
c'est comme couper des veines ça va pas sans peine

c'est rigolo 
en te regardant je me dis que le système semble parfait
surtout quand on en fait partie
que la France c'est mon pays mais que c'est pas ma patrie
et que je n'ai jamais tort
sauf des fois quand je te parle encore durant mon sommeil
somniloquie ça s'appelle

moi aussi je t'emmerde mon amour
mais moi c'est une putain de tendresse 

==============================================

y a que les saisons qui changent 

avec ma gueule 
je peux me poser n'importe où
et me sentir chez moi partout
et c'est un des rares avantages
d'une cloison nasale déviée
surtout sur ce genre de trottoir
qui me sert de terrasse  
et d'où je contemple mes contemporains mes semblables 
qui semblent tous rentrer là où ils ont l'habitude de chier
mais pas moi
c'est pas que je veux pas mais franchement
je ne suis pas assez soûl pour ça
heureusement qu'il y a la bière géante
qui me masse psychologiquement
et que je bois mais ce n'est pas la soif
c'est juste le désir hallucinant d'être enfin moi-même
malgré les conséquences merdiques que cela entraîne
y a que les saisons qui changent
y a que les saisons 



==============================================
textos 

n'importe où c'est comme nulle part
un bon endroit pour nous deux
pour se perdre de vue 
pour se manger des yeux
pour se descendre en flèche 
pour se porter aux nues
pour résoudre des équations à deux inconnues
et faire semblant en plein milieu
et laisser des blancs un peu trop bruyants
et formuler des vœux plein de pus
impossibles à prier
et s'envoyer des petits mots monstrueux    
impossibles à crier

et maintenant on veut être seules
et maintenant on veut être ensemble
et maintenant c'est la même chose
un peu vieille et un peu neuve

la preuve qu'en déconnant
on est devenu très très proches
assez pour se faire jouir
assez pour se mutiler
assez




==============================================

Joachim 

je lui dis que quand t'es seul tu vois
et que tu rentres chez toi et qu'il n'y a personne
ben t'es encore plus seul tu vois
avec des couilles comme du papier crépon

je lui dis que si un incendie peut être calme et triste
alors je suis calme et triste comme un incendie
et tant pis si je me rêve
et tant pis je deviens sourd des cheveux

ah et puisque on en parlait tout à l'heure
la fin du monde ça fait longtemps qu'elle a commencé
depuis le début pour être exact

et ouais c'est une putain de parenthèse
et ouais je suis zému en permanence
et ouais c'est ça ma fatigue ma putain de fatigue
à ne plus savoir si je dois manger ou gerber

et ouais j'exagère
et ouais j'oublie tout ce qui devrait m'aider
à part la multiplication des addictions

mais quand ça va ça va
je le dis pas trop non plus
sinon je vais me mettre à chialer


je lui dis aussi
que de toutes façons on crève tous debout de nos dépendances
et que moi ça me donne pas du tout envie d'être normal
mais alors pas du tout

sinon Laetitia m'a rappelé
et c'est violent comme sourire
que les nanas ont aussi un clitoris dans le cerveau
tout ça pour lui dire que Laetitia m'a rappelé

sinon quoi
ah ouais
je lui redis mais il le sait ça
qu'il y a toujours de l'enthousiasme à boire
dans un verre à moitié vide

==============================================
le vide

le vide
c'est tout ce que je vois de vrai
et je déconne pas
au début je croyais que c'était une blague
mais la réalité est bien pire et la beauté une arnaque
et il n'y a jamais personne vers qui aller dans ces cas là

des fois c'est pas plus mal mais là
la saloperie que j'ai coincé dans la gorge va pas passer
sauf si je me refais le meilleur tour de magie que je connaisse
à savoir boire comme un taré et à la fin disparaître
moi et la tristesse
moi et l'espérance

le vide
c'est tout ce que je vois de vrai




==============================================

tu veux m'aider 
 oui mais moi je ne veux pas te ressembler
   

alors si j'ai bien compris t'aimes plus ce que tu aimais en moi
tout ce que tu disais aimer en moi
ni mon ventre de mammifère tranquille
ni le sens de mes poils
ni le son de mon sourire
ni ma façon de faire des phrases ou de m'habiller
ou de te caresser même s'il n'y a pas longtemps
tu me trouvais plutôt manuel pour un mec pas bricoleur
et venant de toi j'avais pris ça pour un putain de compliment
et en tous cas tu te penchais encore sur mon cas

mais même ça 
ça va plus
et tout ça au départ passque j'ai toujours pas lu
le fameux livre que tu m'as offert à Noël
et tout ça passque j'aime lire mais pas forcément ce que tu lis toi
mais c'est qu'un exemple
et on pourrait remplacer lire par voyager à ta façon
travailler à ton rythme ou faire la vaisselle exactement comme toi

et tout ça passque malgré mon indécision
mon hypotonie et mon état d'ébriété
tous ces trucs chroniques chez moi
ben j'ai pas dans la peau ton sens du calcul en amour
indirect comme certains impôts

=============================================

c'est-à-dire que mes entrailles sont bercées  

ça non plus ça n'a rien à voir
mais branleur c'est comme chômeur
c'est du boulot c'est de la fatigue
et la fatigue c'est comme un peu de javel au bout des yeux
bref mon cri de dingue est encore plein du goût de ta vulve
quand je saute par la fenêtre en sautant tout nu dans mes fringues
et ça fait 
WHOOOOOOOOOUAAAAAAAAAAAAH 

euh ta maison est toujours assise comme une morte assise
mais pas le temps de savoir où j'ai déjà vu ça
qu'un truc magnifique relie ma tête et ma bite
sans déconner ça me sert même de cerf-volant
et même si je ne sais plus trop où j'habite
parfois chez des amis parfois dans mes habits
le bord des berges au moins ça j'ai l'habitude
et je siffle en frimant et je frime en sifflant
et je fume en pissant et je pisse en fumant
ce que nous fûmes dans la nuit du deux au trois mai 
c'est-à-dire que mes entrailles sont bercées

==============================================

euh,non c'est pas facile 

d'accord Tiffa ça te rend laide et conne
qu'on t'aime uniquement pour ton physique de rêve
même si tu as le physique de rêve
le plus intelligent que je connaisse
c'est vrai que je ne suis pas un grand spécialiste
mais des fois suffit de regarder pour voir

et ouais c'est de la gentillesse
si la gentillesse est un moyen de moins souffrir
voire de se faire inviter à manger
alors ouais c'est de la gentillesse
même si je reste persuadé que goûter sa propre merde
est une expérience beaucoup plus définitive
mais c'est sûrement l'enfant blessé en moi qui parle 
manière de foutre le bordel

de toute façon 
c'est la fin de quelque chose qui n'a même pas commencé
puisque tu te casses en terrasse en confisquant la dernière bouteille
et en emportant sous ta petite jupe aussi subtile qu'hallucinogène
(plus court ça s'appelle un tricot de peau)
ton sexe que je sais entièrement épilé mais c'est une autre histoire
mais dont tu aurais pu faire tourner jusqu'à moi le doré et le rose 

Dieu sait que tu en as de ces trucs brillants
pour me détourner de l'endroit magique
où se croisent et se décroisent
les plus beaux kilomètres de jambes que j'ai jamais vus
on dirait un de ces films où on se nachave dans le soleil
oui mais là c'est la nuit et la lune est gibbeuse
c'est la lune des rendez-vous manqués

et c'est pas facile comme dit mon pote Charly
de se faire héberger quand la lune est gibbeuse
euh non c'est pas facile



Charly


==============================================

heureusement qu'il y a Laetitia 

tu la connais pas mais si t'arrives à imaginer
une petite pierre précieuse roulée comme une muse
c'est comme si tu la connaissais

elle a ce style de regard plein de qualités brûlantes
style à me transformer en champ de frissons
style à me faire prendre feu sur le champ

ouais ça veut dire qu'elle est bonne
mais ça veut dire aussi qu'elle est un peu triste
passque les vacances sont terminées
et elle sait plus trop où m'embrasser
et elle sait plus trop quoi me dire
et moi non plus
à part que des vacances 
y en a aussi dans la vie de tous les jours
et que des fois c'est tellement dur de se sentir bien
qu'il faut pas trop se faire chier avec les détails
mais attention 
c'est que disent aussi certains tueurs en série

on peut pas tout dire quoi
on peut pas dire qu'à part vider et remplir
y a pas grand-chose à faire dans cette vie
ni que la merde c'est bien la seule chose qui ait de l'avenir

enfin voilà quoi


heureusement qu'il y a Laetitia

==============================================
c'est plus facile de s'en foutre  

c'est pour ça sans doute que tu me parles si bien de notre histoire
que tu me racontes deux trois trucs sur nous
avec tant d'éloquence et si peu de passion
que moi j'ai l'impression de visiter un musée maudit
une putain de morgue

que j'arrête avec mes clichés
pas de problèmes
mais tout est cliché
c'est juste une question de temps

t'as besoin de dormir
d'accord
et moi j'ai besoin de t'oublier
d'accord
et tout ça va pas nous rapprocher
ça c'est sûr

faut pas m'en vouloir
mais je sais que tu m'en veux pas
c'est même ça qui me rend malade

on est lundi soir
et avant j'aimais beaucoup passer mes lundis soirs avec toi
je voyais ça comme la fin de la routine
et le début de nouvelles aventures

maintenant je sais qu'on pourrait pas faire cuire grand-chose
avec ce que je sais
maintenant je sais qu'il me faut me méfier un peu plus 
des gens que j'aime

maintenant je sais

==============================================

comment faire quand on est tout seul et tout nu ? 

ça a le goût
ça a l’odeur même
du moins j’y crois
j’hallucine un peu quoi
surtout quand dans mon poil je diffuse en boucle ton parfum préféré
que je lèche comme si comme si
comment ça s’appelle déjà ce truc ?
ah ouais un placebo
un placebo à la con
un remède à rien

et ma main gauche de droitier faut le dire
c’est un coup de joie relative
qui me fait croire à quelqu’un d’autre
l’obscurité aidant
quelqu’un qui te ressemble étrangement

c’est trop comme je me laisse encore avoir par l’extinction des feux
et comment je brûle mieux que l’homme-torche
en essayant de l’apercevoir le lieu qui va la célébrer la formule
et rien à voir avec ce putain d’hôtel où je me languis
un endroit qui va te contenir toute entière
toi qui va remplacer toute cette mort ou un truc dans le style

et c’est pas triste non c’est pas triste
mais c’est pas super joyeux non plus !

==============================================

et que ça soigne de s'en souvenir 

la journée est en train de me pourrir la soirée
et pas pour des raisons existentielles
mais passque le chauffage marche pas même quand il marche
et que moi je dors pas même quand je dors
dans cette espèce de givre
et passque des fois je suis tellement con pour moi
que ça fait peur tellement que ça parait sans borne
et les chansons de Chan n'y peuvent rien c'est dire

et passqu'aussi la jeune fille au pair du dessus
s'est faite choper en flag en train de masturber
le petit garçon dont elle avait la charge
et que donc scandale dans l'immeuble
et que donc j'ai encore raté une bonne occasion de faire l'enfant
et je plaisante qu'à moitié

va falloir que j'essaie d'achever tout ça avant que tout ça m'achève
et pour ça 
va me falloir pas mal d'imagination je le sais
mais aussi pas mal d'alcool
mais aussi quelques furieuses tendances suicidaires
pour avoir suffisamment confiance en moi
et la présence bienveillante d'Edwige ou de Zoé
dont la corde sensible semble relier sans les séparer 
leurs corps et leurs zâmes
preuve qu'il y a toujours autant de chances d'être en enfer
qu'au paradis
et que ça soigne de s'en souvenir


pas loin de la rue de l'Indre

============================================== 

disons qu'il manque toujours quelque chose 


disons que Clarisse n'est pas méchante juste un peu chiante
avec sa spiritualité à l'eau de rose qui lui permet mine de rien
de faire oublier qu'elle est aussi charmante que calculatrice
mais pas plus que ma cousine psychorigide qui
si on la laissait faire se servirait d'un godemiché
comme d'une matraque
disons que mon philosophe préféré c'est plutôt Robert Mitchum 
que Krishnamurti 

disons que Clarisse n'a besoin de personne pour lui mordiller les tétons
et surtout pas de moi 
vu que je n'ai vraiment pas le charisme des dauphins
disons que j'ai peut-être un petit trop bu du sirop de la rue
disons que je me suis peut-être un peu trop enflammé
sur la musique
disons que bustée comme elle est
Clarisse pourrait très bien se mordiller les tétons toute seule
et ainsi me prouver à mains nues
qu'il ne faut pas forcément mourir pour connaître le paradis

disons que Clarisse semble ignorer qu'il y a une vie avant la mort
disons que Clarisse n'est pas très joueuse comme fille
disons qu'il manque toujours quelque chose

==============================================
euh et ça c'est qui ? 


ah lui ?
c'est le mec qui m'appelle tout le temps et que je rappelle jamais
passque bref
mon utérus tourne à gauche comme une vraie petite brute
et ça perturbe Monsieur
on va dire que c'est un bon copain mais que c'est aussi un sale con

dommage
passqu'une bonne levrette bien claquée
ça aurait pu me guérir de ce putain de rhume
que je traîne depuis des semaines
mais comme je préfère être seule que frustrée,tu vois
je crois que je vais rester encore un petit peu malade
et tant pis pour l'ennui !

 tu vois,moi je sais pas trop ce qui est bien en général 
ou ce qui est beau
mais l'avantage c'est que je commence à savoir ce que j'aime
et ce qui est bon pour moi
et c'est pas trop tôt tu me diras ...
tiens,ça c'est moi petite 
au fait je m'appelle Véra
il parait que ça veut dire vraie

et c'est vrai que Véra elle porte ses cicatrices comme des bijoux
un peu comme une fée qui n'a pas eu de chance
une fée dégriffée
ce qui ne l'empêche pas de savoir super bien cuisiner

et c'est vrai que Véra elle sourit jamais et c'est pas pour faire style
c'est juste qu'elle a pas besoin de se déguiser ou à peine
elle a ce truc de presque joyeux et de quasi permanent
qui crève les yeux et le goût du malheur !

Véra,je savais même pas que ça existait comme prénom
et pourtant des prénoms qui se terminent en A
putain,on peut pas dire qu'il n'y en a pas

==============================================

chéri de personne

c'est un petit rôle qui te va bien
un petit rôle de perdant plus beau que la foule
dedans il n'y a plus que des nuits des élans viscéraux

des émois plus grands que des entrepôts
tout un luxe de maison close éclairé aux néons
tout semble rose et noir
la faïence est en nage
l'été létal
dans la chaleur des urinoirs règne un silence de cathédrale
on dirait que le charme opère en contre
que la dite peau se tend
on dirait même que c'est facile
la montée de la joie et de ses dérivés liquides
un peu de salive et l'âme devient une fusée

chéri de personne
c'est un petit rôle qui te va bien
un petit rôle de perdant plus beau que la foule
... 



la photo perturbante qui crève l'écran est signée JY ROUSSON ,un mec qui donne pas dans l'affectif fusionnel:

==============================================

je sais que ça va bien se passer 

je sais que ça va bien se passer
quand l'omniprésence des bons citoyens se fait moins toxique
et que donc l'amour semble enfin possible
l'amour et tant pis si c'est rien qu'une programmation biochimique
une de plus on va dire
euh
je sais que ça va bien se passer
quand un couple de lesbiennes au bar taquinent
ma bulle de confort psychologique avec leur langage corporel
comme si elles cherchaient une saucisse pour leur sandwich

je sais que ça va bien se passer
quand le basculement des équinoxes me permet
de quasiment désintégrer le truc merdique qui me poursuit
systématiquement quand je sais que tout va bien se passer

==============================================

droitier 

droitier
la fatigue qui te tue ne t'empêche pas de rire
comme un taré à la gueule du néant
tu te morfonds dans la forme
tu te complais dans la norme
mais pas au point de voter
mais pas au point de louer Dieu
mais pas au point de confondre
religion et foi
justice et loi
résistance et terrorisme
attitude et frime
droitier
tu tombes au ralenti
tu fais clignoter ta tête
tu ne veux plus être déçu
tu t'attends au pire
tu t'enfonces un coton-tige dans l’urètre
tu te branles 
tu mets ça dans tes pâtes
manière de faire bouger un peu ta vie privée

tu veux sentir quelque chose
tu veux sentir qu'il se passe quelque chose
qu'il se passe vraiment quelque chose
mais pas au point de te marier
mais pas au point d'avoir des enfants
mais pas au point de confondre
justice et loi
religion et foi
résistance et terrorisme
attitude et frime
droitier
La fatigue qui te tue ne t'empêche pas de rire
comme un taré à la gueule du néant

==============================================

vivre fait jouir 

et du coup
l'alcool est en train de me délivrer
de simplifier les schémas de mon être
et du coup
ton corps de panthère blonde aussi
et du coup
ce truc me lâche qui me chiait à la gueule
pour soi-disant me tenir chaud
et du coup
vivre fait jouir


=============================================

mes yeux bleus quand ils ne sont pas rouges 

c'est moi
au vu des dernières 48 heures de ma vie de branleur
c'est moi
c'est moi juste avant que mes yeux ne partent comme des catadioptres dans la nuit
c'est moi
c'est moi malgré la fragilité de mes érections
c'est moi quand la belle Fanny me demande c'est quoi ça ?
c'est moi qui dit hein?
c'est moi qui dit quoi ?
c'est moi qui dit euh ?
c'est moi qui dit ah ça c'est rien c'est du sperme !
c'est vrai que tout le monde n'aime pas le sperme
mais à y être si j'ai bien compris le truc autant aimer ça
et c'est d'ailleurs valable pour plein de choses
comme le travail en général
le chômage en particulier
et les abus d'alcool chez la belle Fanny
le dimanche soir devant la télé

==============================================














Aucun commentaire:

Publier un commentaire