MÊME MAGIQUES LES GENS SONT DÉCEVANTS (2013)

=============================================

tireur d'élite (le retour de la suite)


finalement

le tireur d'élite n'est pas tireur d'élite

mais simple magasinier 

il a trafiqué ses papiers militaires

il est criblé de dettes

il a emprunté du fric à des amis 

pour rembourser d'autres amis

il ne paye plus le loyer depuis trois mois

il a des problèmes psychologiques

il le sait

il ne ressent rien 

et c'est ça qui lui fait vraiment mal

il a offert un bulldog anglais à Marilyne

grâce à un chéquier volé à son beau-frère

il a aussi volé des chèques à Marilyne

et Marilyne a porté plainte

et Marilyne se retrouve quasiment à la rue

et elle remet tout en cause

et elle remet tout en question

mais pas le souffle de leurs gestes nus 

ça non elle n'y arrive pas


=============================================


tireur d'élite


il dit qu'il est à la retraite depuis trois ans

il dit qu'il a 37 ans

il dit qu'il était dans l’armée de l'air

il dit qu'il était tireur d'élite

il dit qu'il ne supporte plus la vue du sang

il dit que sa mère s'occupait d'un élevage de chats angora

il dit que tous ces chats sont tombés malades

d'un coup

d'une maladie incurable

il dit qu'il a fallu qu'il se charge du sale boulot

passque les euthanasier aurait coûter trop cher 

tu comprends

beaucoup plus cher que quelques boites de .22 long rifle

en ce moment il fait portier dans une discothèque

et il raconte au passage

deux trois embrouilles bien couillues 

auxquelles il a participé

il dit qu'il est en couple depuis six mois 

avec une certaine Marilyne

il dit qu'il prendra en charge le loyer de la maison 

où ils vont pas tarder à s'installer

il sous-entend que l'argent c'est pas un soucis

il dit que comme ça Maryline pourra enfin quitter son emploi

pour suivre la formation de ses rêves

et ils parlent de faire un voyage 

et ils parlent de faire un bébé 

ah et puis il aime beaucoup son beau-frère

son beau-frère qui tient une auto-école

son beau-frère qui vient de refaire sa vie 

avec une lesbienne maman de deux enfants

son beau-frère à qui il compte bien offrir une moto

et disant ça il laisse échapper un petit rire étrange

le seul de la soirée je crois bien 

un rire d'anthropophage 

c'est là que je comprends

que ce type porte un masque

et que son masque en porte un aussi

==============================================

sa sœur aînée 


sa sœur aînée j'ai rien contre elle
mais elle est grosse
mais elle fait vieille
et en plus elle se maquille comme une pute
et en plus elle danse super mal
jeune
elle habillait son petit frère en petite fille
son frangin c'est celui qui cite les grands poètes
la braguette ouverte
et qui met jamais sa ceinture de sécurité
et qui téléphone tout le temps en conduisant
et qui s'est acheté un faux téléphone
un jouet d'enfant pour duper les flics
c'est lui ouais
un délinquant de la route devenu chauffeur livreur
sa sœur aînée j'ai rien contre elle
elle est totalement insignifiante

==============================================

au delà des glissières 


au delà des glissières
y a le vent qui désosse en sifflant
le vent aiguisé par les cimes
le vent décoché dans la plaine
l'autoroute est quasiment vide
dans le couchant gris qui grésille  
au delà des glissières
y a la nage glacée des nuages
des avenues dans les nuées
des boucles bouclées
dans le plus grand secret
animal errant alcool au volant
Jean-Christophe croyait avoir beaucoup d'amis

au delà des glissières
le conducteur de la pelleteuse
il est musclé comme un spaghetti
il boit son café à deux mains 
tandis que Jean-Christophe enchaîne les clopes   
il voit des trucs mais il peut pas dire
au delà des glissières
son seul étalon transpire du sang
agonie & morphine
dans la clôture électrique
l'inhumation en pleine terre
normalement c'est interdit
Jean-Christophe croyait avoir beaucoup d'amis
==============================================

bioprothèse et voie navigable 


elle s'est trouvé un dictionnaire français-espagnol
ainsi qu'un mini-atlas des fleuves de France
pas pour faire de la plaisance oh non
mais pour réviser ses connaissances
elle marche avec une béquille
passque les chirurgiens n'ont pas voulu opérer son genou
passqu'elle est trop vieille
passque ça servirait à rien
par contre ils lui ont réparé le cœur
avec un ressort en forme de fleur
une fleur en tissus de cochon 
et qui durera dix ans
si tout va bien
et dans dix ans
elle aura cent ans
elle me souhaite une bonne journée
elle a un bus à prendre
et moi je continue à jouer la montre



Dessin:Moune Mouette.


==============================================

litanie 


même tes amis te jugent
et dormir ne sert à rien
dieu triomphe toujours 
dieu en tant qu'algorithme
4h47 la gamberge se termine enfin
il est temps de tracer
l'aube l'iode la peau en tant qu'arme blanche
le type enfile sa veste robuste
la tronche encore froissée
y a toujours cette pierre au dessus de lui
et c'est pas une pierre normale
il regarde par la fenêtre de sa chambre
avec vue sur que dalle
ouais il est grand temps de tracer
les flèches de l'été indien l'ont conduit jusqu'ici
la litanie le sud
et cette ville maussade
et cette petite ville au bord de la merde
et cette jolie petite ville à la réputation internationale
qui a toujours su prendre soin de la fiscalité
de ses rois et de ses sportifs les plus fameux
ouais vraiment temps de tracer
il passe devant le cimetière
il passe devant le camping municipal
leur trouve quelques similitudes
à la boulangerie du coin
il s'achète de quoi se restaurer
un truc frugal mais chaud
avec une finesse de mouvement incroyable
le ciel s'est soudain agrandi
qui paye sa tournée de rosée
le long du canal d'irrigation 
le type chope dans sa besace
son avant-dernière canette noire et dorée
et la craque en trinquant à la bonne nouvelle
l'arrivée officielle de l'automne
et puis le rire des corbeaux

==============================================

Aurélie revient de la mer 

Aurélie revient de la mer
et tu sais quoi ça se voit de suite
son côté princesse est parfaitement assorti
à son côté pupute
Aurélie revient de la mer
et donne immédiatement une conférence de presse 
elle est complètement crevée
passqu'elle a niqué toute la nuit 
et en ce moment pfiou
elle a l'impression de ne faire que ça
Aurélie revient de la mer 
elle conduit pieds nus 
enfin elle ne conduit pas
elle pilote
et elle fait craquer ses doigts
et elle enchaîne les clopes 
et elle est toujours aussi bien gaulée
Aurélie a toujours eu des abdos d'enfer
tellement que désormais
sur les photos en maillot
ses copines refusent de poser avec elle
mais que ça reste entre nous hein
et non elle ne fait pas de sport
Aurélie revient de la mer
pour aider son petit ami à s'installer 
en tant qu'auto-entrepreneur dans les métiers de bouche
apparemment son Davidou peut aussi nous fournir en herbe
Aurélie revient de la mer
et elle se demande 
si elle ne va pas se décider
à acheter l'appartement de sa voisine
récemment décédée
c'est le bon moment tu sais
ils sont en train de tout le refaire 
ah et puis elle veut bien tomber enceinte
mais neuf mois tu comprends
c'est beaucoup trop long
Aurélie revient de la mer 
et elle fait tout pour faire envie
mais en vérité je te le dis
elle fait un peu pitié


==============================================

520 weekends


mon père il bossait comme un taré la semaine
des journées de 12 heures
des journées dans l'import-export d'espaces verts
et le samedi il partait tout seul en teuf
se mettre la tête à coup de taz
et passait tout le dimanche à comater devant la télé
entre deux rendez-vous téléphoniques
entre deux fax à envoyer
520 weekends à ne pas voir sa fille grandir
520 weekends à ne pas calculer sa femme
et c'est comme ça que ma mère a pris un avocat
et c'est comme ça que ma mère a obtenu le divorce 
après une gentille tentative de suicide fin 97
suivie d'une très grave dépression fin 98

mon père n'était pas entièrement responsable 
du mal-être de ma mère
loin de là
mais son absence systématique dans les moments cruciaux
a conforté maman dans son choix

j'avais dix ans
et je peux te dire que ça m'a fait grandir d'un coup
j'ai très vite appris à me débrouiller toute seule
et avec le recul c'était très bien comme ça
j'aimerais bien transmettre ça à ma fille d'ailleurs
mais je sais pas trop comment
mais je sais pas trop si je dois

le seul souvenir marquant que je partage avec mon père
date de mes 19 ans t'imagines 
(quasiment rien avant et pas grand chose après)
à l'époque mon père doit livrer du petit matériel du côté de Trieste
la ville natale de ses arrière-grands-parents
et me propose de l'accompagner et je décide d'accepter
c'était l'année du bac
ma mère était folle de rage
et mes copines malades de jalousie 
c'était génial
3000 bornes aller-retour en bagnole
des petits déjeuners fastueux dans des villes frontières
des vins sublimes avec vue sur la mer Adriatique
des routes côtières traversées par le soleil couchant
et la musique de Keith Jarrett
et la musique d'Ali Farka Touré
et la gêne de mon père à la réception des hôtels
se sentant obligé de présenter sa fille
ainsi que le but de notre pélerinage
(on a que 23 ans de différence avec mon père) 

avec mon père ça va bien maintenant
je vais souvent le voir
mais pas trop souvent non plus
je ne le trouve pas assez vieux pour ressasser le passé à ce point
et puis il a ce côté révisionniste bien pénible depuis la mort de maman 
et puis il ne comprends toujours pas que je sois si agressive
quand il se met en devoir de me dispenser
ses fameuses leçons de vie
devenir un jeune grand-père ne l'a pas changé d'un iota
(putain non)
il restera toujours le roi du désinvestissement


==============================================

une grande grande dame 


elle a 32 piges la dame mais elle fait bien plus que son âge
à cause de sa façon de s'habiller comment dire assez désuète 
ce qui implique beaucoup de perles et beaucoup de satin
ce qui contraste fortement avec son allure hommasse
qu'elle parvient miraculeusement à faire oublier
et ce grâce à une démarche aussi dansante que cocasse
oui elle semble piaffer en permanence la dame
chorégraphiant le moindre de ses déplacements
toujours altière dans ses robes qui tournent
et oui elle possède un haras
et oui cela peut expliquer des choses

dans son jeune temps elle était passionnée d'aéromodélisme la dame et plutôt douée
à tel point que Monsieur le curé avait consenti à faire une exception pour elle 
et rien que pour elle attention
afin qu'elle puisse s'adonner à ce loisir 
alors exclusivement réservé aux garçons
ces petits frimeurs
qu'elle a battu plus d'une fois au bras-de-fer
pour se faire respecter 
parfaitement au bras-de-fer  

elle était institutrice dans son pays d'origine la dame
où elle était mariée avec un type très très beau et très très con
un athlète régionalement connu qui la faisait régulièrement cocue
enfin bref
son diplôme n'étant pas reconnu ici
et au lieu de confire dans l'ennui
elle a accepté cet emploi la dame
mais ce n'est qu'un passe-temps dit-elle
sans le dire
tout en le disant
à ceux qui ne l'auraient pas encore compris
ou pire à ceux qui la croiraient en train de déchoir

au boulot elle se montre redoutablement efficace la dame
et débrouillarde et bonne camarade et toujours en talons bien sûr
y compris quand il faut manier le transpalette
ou soulever des cartons
elle ne rechigne pas à la besogne ça non on peut pas dire
et c'est d'ailleurs avec le même allant qu'elle exhibe 
ses signes extérieurs de richesse
je te prie de croire qu'elle en dévore des livres rares
en sirotant des grands verres de grand cru
dans sa piscine à débordement 
ou bien dans son nouveau canapé à 3000 balles

ah et puis elle est très fière de son grand frère aussi
même si leurs rapports n'ont pas toujours été faciles
surtout après le décès du papa dont elle était très proche 
il est attaché d'ambassade en Afrique du Sud le frangin 
il est même un ami intime du Prince 
et c'est à ce titre d'ailleurs qu'il fera partie du petit comité restreint
qui sera convié à l'anniversaire de son Altesse Sérénissime au printemps prochain

à l'écouter je suis surpris qu'elle ne soit pas encore ministre la dame
à l'écouter c'est juste une question de temps
à l'écouter le jour de sa naissance
le soleil était une boule à facettes gigantesque offerte par l'univers entier pour célébrer l'événement

==============================================


FLAMENCO NINJA 2

 

mes voisins je les adore
ils sont incroyablement larges d'esprit
et en même temps supercoinços sur plein de sujets
ils m'invitent à des goûters somptueux
me servent les thés verts les plus rares
les pâtisseries les plus raffinées 
et moi je leur explique le soleil qui vit à Marseille
et puis mon aversion pour les pénis-bananes
et puis ma méfiance à l'égard des musiciens 
qui aiment trop la guitare et pas assez l'aspirateur
et puis je leur raconte mes randonnées naturistes 
qui font aussi maigrir le portefeuille
et puis les Portugais qui partent tous en vacances au moins d'août
et puis les Polonais qui ont une si vilaine peau les pauvres
et puis je leur donne des nouvelles de ma fille adorée
qui habite à Londres en ce moment
ma fille aînée qui est une femme de tête
tout le contraire de moi
mais ça ne me gêne absolument pas
et elle non plus ça ne la dérange pas
d'avoir une maman un peu décalée
et donc voilà
FLAMENCO NINJA
j'en ai quand même de la chance,non?

==============================================

FLAMENCO NINJA 


mes voisins je les adore
mon mari le papa de Paola les appelait les pédouzes
mais dans sa bouche c'était pas spécialement méchant
mais à bien y réfléchir 
c'était pas spécialement affectueux non plus 
mon mari c'est celui qui écrivait oui
(je n'ai été mariée qu'une seule fois)
c'est aussi celui qui racontait ses envies de suicide
à notre petite fille
comme s'il s'agissait de la destination de nos prochaines vacances
mmmm
mon mari je n'ai pas su l'aider
et je n'arrive toujours pas en parler
et donc voilà
FLAMENCO NINJA
qu'est-ce que c'est gris la Bretagne,tu connais?

============================================

le champion 


il est râblé le champion
il est pas bien grand mais il contient le litre 
il a le nez en pied de marmite
et le menton en galoche 
et pas de cou
et les cheveux raides et noirs et luisants
comme un casque de l'armée allemande 
sa femme roumègue
sa femme l'attend pour aller faire les courses
elle a une voix de bar-tabac sa femme
et la même dégaine que son bonhomme
sympathique en même temps que patibulaire
la même coiffure de playmobil aussi
le même rictus figé toujours prêt pour la déconne
ou pour trancher de la carotide
lui il me confie fièrement que Jean-Luc est son ami
ouais le chanteur/présentateur 
il me dit que Jean-Luc l'a invité l'été dernier
à une de ces soirées à 100 euros
là-bas dans le 04
où y a quand même un sacré paquet de connauds au mètre carré 
il me dit que des jeunes ont essayé de l'embrouiller
des jeunes qui avaient pas mal picolé
il me dit que lui il ne picole plus 
enfin plus comme avant
il me dit que de son temps il les aurait dégommé ces branleurs 
mais là pas besoin
Jean-Luc est descendu en personne
et d'un seul geste il les a tous calmé 
oh les mecs il est avec moi d'accord
alors respect et silence
il me dit que c'était bien les années 80
il sortait beaucoup se mettait tout le temps minable 
et entre les deux bouducon
de la baston de la rigolade
dans les fêtes de village ou dans les boîtes de nuit avec sa bande
il avait toujours son poing américain sur lui
et une chaîne de tronçonneuse à la ceinture
il s'en est servi deux trois fois de cette chaîne
non quatre fois
et la quatrième malheureusement
c'était quand il est devenu complètement chtarbé
et qu'il a voulu tuer son frère
et il se souvient même plus pourquoi
pourtant il l'aimait beaucoup à son frère 
il regrette maintenant
depuis des années
son frère avait de très gros problèmes avec l'alcool
il y a deux ans pour les trente ans de leur mariage
sa femme a demandé le divorce
alors illico son frère est monté à l'étage 
il a mis la chanson de Sardou "Je vais t'aimer" 
c'était celle qu'ils avaient choisi à l'époque pour la cérémonie  
et il s'est tiré une bastos dans la bouche 
c'est triste
c'est comme ça
il me dit que ses sœurs ne l'ont même pas appelé
pour le prévenir des funérailles
il me dit qu'il doit y aller maintenant
sa femelle s'impatiente
il me demande de lui toucher les mains
vas-y touche mes mains l'ami
vas-y touche n'aie pas peur
tu sens hein c'est pas des mains de feignasse ça 

non c'est pas des mains de feignasse
et c'est pas tous les jours qu'on rencontre un champion

==============================================


la même bonne vieille merde


comme au cinéma
comme à l'église
comme dans un rêve à la con
c'est comme un don
un don et un maléfice
c'est-à-dire encore et toujours
la même bonne vieille merde

=============================================


ce que les petits poids sont


à part ça 
je fais comme tout le monde
un peu le kéké
un peu semblant d'être heureux
loin de toi 
parfois ça marche 
parfois non
en tout cas je sais 
maintenant
ce que les petits 
poids sont

==============================================

la fiancée secrète du requin-tigre


Mémé ma Mémé adorée
juste pour te dire que grâce à tes sous
je me repose enfin de ce bon vieux système patriarcal
qui favorise si bien certaines sécrétions vaginales
mais plus les miennes
mais plus celles-là
mais plus maintenant
mais plus jamais
je me remets lentement ma Mémé
je récupère pour de vrai 
guérie de mon rôle guérie de mon rang
guérie de ma faible personnalité
comme dirait ta fille ma chère Maman
qui ne se démettra pas une épaule 
en essayant de me consoler... 
mais contrairement à elle
j'ai plus (trop) besoin de tous ces trucs et ces machins
qui rendent vrais et beaux les gens qui ne le sont pas trop
pendant ce temps des mélanges hyperféroces me lavent les nerfs Mémé 
et me relâchent au large dans des mers hyperbouillantes
qui me soignent le sang 
qui me font mouiller grave
comme une véritable petite salope
comme la fiancée secrète du requin-tigre
ta petite-fille qui t'aime
où que tu sois désormais 


==============================================

la petite mamie du Washington Square Park 


"il n'y a qu'à New York que vous pouvez voir ça" 
me dit la petite mamie
en me désignant du menton le monsieur tout gras 
qui danse sur place
mi gracieux mi dégueu
et qui dodeline le bide à l'air
et qui dégouline extasié par le soleil
et la musique qui passe dans son casque...
avec un sens de l'incruste incroyable 
la petite mamie vient juste de s'installer à côté de moi sur le banc
"cela dit je n’appellerais pas ça danser" me précise-elle
 apparemment elle vient souvent ici la petite mamie
avant d'aller chez le coiffeur
elle a rendez vous à 15 h pour refaire sa couleur
elle a 76 ans
elle est née en Azerbaïdjan alors république soviétique
Brejnev était encore président quand elle migra en Israël
elle a également vécu en Autriche avant de s'installer à New York au début des années 80
elle a un fils avocat qui gagne très bien sa vie
et qui vit dans une très belle maison à la campagne
dans une très belle ville d'ailleurs...
aussi belle qu'ennuyeuse d'ailleurs...
un peu comme sa compagne d'ailleurs...

elle est sympathique la petite mamie et drôle et maline
mais elle dégage ce je-ne-sais-quoi de vaguement anxiogène
que devaient également produire les infirmières dans le système de psychiatrie punitive de l'ex-URSS...

on sait jamais avec les vieux
on sait jamais

==============================================

l'oncle 

l'oncle il est à huit ans de la retraite
mais il se peut qu'il se mette en maladie avant
faut juste qu'il trouve le bon docteur
la sécurité de l'emploi ça a toujours été très important pour lui
même s'il faut travailler avec des putes et des enculés
des types trop intelligents qui sont devenus complètement cons
des abrutis comme son beau-fils qui bosse dans l'informatique 

et ça parle dans les couloirs
et ça parle derrière les vitres avec leurs téléphones de pédé
et ça parle des trop gros
et ça parle des trop maigres
des sûrement cocus
des peut-être malades
de la mafia du foot du blanchiment d'argent
et l'oncle est fatigué
et l'oncle a envie de régler tout ça au 12

tout ce qu'il veut c'est retourner au pays
aller au marché le matin pour vendre les légumes de son potager
faire une bonne sieste l'après-midi
et puis le soir aller saluer la blonde du bistrot
qui doit avoir la quarantaine
et qui est chaude comme une baraque à frites

d'ailleurs l'oncle il veut être enterré au pays
il a fait toutes les démarches pour ça
pas loin de son village natal y a un hameau
et pas loin du hameau y a une grotte des chèvres une source
et surtout une chapelle qui est comme une confidente pour lui
à sa mort il veut que sa femme et ses filles 
dispersent ses cendres tout autour


et toi Fils,tu niques un peu à droite à gauche ou quoi ? 

==============================================

Dély-Ibrahim 


en 1832 au Havre
une cinquantaine de familles d'émigrants Bavarois et Prussiens
en partance pour le Texas se voient refuser leurs passeports
et sont abandonnés à leur triste sort par leur agent recruteur ...
Ils ne peuvent ni retourner chez eux ni aller nulle part

alors à Paris 
un Comte se met en devoir de convaincre un Président 
et au final un Duc les installe en Algérie
à Dély-Ibrahim 
un camp retranché édifié par Ordonnance Royale
extrêmement bien situé militairement parlant
beaucoup moins d'un point de vue agricole
beaucoup beaucoup moins... 

dans la broussaille les genêts les palmiers nains 
et le plus grand dénuement
au milieu de ces collines argileuses indéfrichables 
sans matériel ni bétail 
ils vivent dans des baraques sommaires qui ne les protègent de rien 
certains subsistent en faisant le charroi pour le Génie Civil
d'autres s'improvisent cabaretier 
pour distraire les soldats du Royaume de France
la plupart réduits à la mendicité engendrent en trois ans suffisamment d'orphelins
pour que le Consistoire d'Alger décide de la construction d'un Orphelinat Protestant

putain,la vie c'est pas une ligne droite...

==============================================

Mémé Gomes 


quand elle était jeune Mémé Gomes s'appelait Marie Becker
elle vit le jour le 4 mai 1902 à Dély-Ibrahim
un petit village situé à 10 kilomètres à l'ouest d'Alger
c'était un dimanche

22 ans plus tard
Marie Becker repasseuse de métier tomba amoureuse...
amoureuse en même temps qu'enceinte
des œuvres d'un jeune homme de trop bonne famille
qui considéra d'un très mauvais œil 
la liaison de leur fils avec une jeune femme de si basse extraction

le 10 mars 1925
Marie Becker mit au monde une petite fille qu'elle prénomma Rose
quant au jeune homme
passionné de vitesse et de compétition
il se tua accidentellement un an plus tard pendant une course de motocross
il avait alors 24 ans

arguant à juste titre d'ailleurs
de la situation plus que précaire de Marie
à la fois mère célibataire et veuve sans avoir été mariée
la belle-famille batailla ferme pour récupérer l'enfant
allant même jusqu'à proposer à Marie 
une somme d'argent rondelette
du genre sonnante et trébuchante
du genre difficile à refuser mais que Marie Becker pourtant refusa
vous n'avez pas voulu me connaitre du vivant de votre fils
leur rappela-t-elle en substance
vous n'aurez donc plus jamais l'occasion de me connaitre
ni moi ni ma fille

putain,la vie c'est pas une ligne droite...

==============================================

des nouvelles de Guy 


Guy n'a pas besoin de montre
quand il a faim il mange
quand il a sommeil il dort
au dessus de sa porte d’entrée il a écrit un truc
"la procrastination putain oui mais seulement en dilettante"
tout ça 
tout ça

Guy est encore tombé amoureux de sa voisine du dessus
une nana remarquablement bien en chair
une nana qui parfois profite des virages du vent sur son balcon
pour peigner en peignoir de luxe
sa spectaculaire chevelure rousse
une véritable bannière
un véritable bonheur pour les yeux 
euh noir et doré le peignoir
en coton et satin le peignoir
élégant et raffiné le peignoir
mais rien d'ostentatoire
tout ça
tout ça

et Guy chaque jour de déposer en secret des bouquets de fleurs sur son paillasson
jusqu'à ce qu'elle finisse par le surprendre en flagrant délit 
et le remercie sincèrement pour ses attentions romantiques
tout en lui expliquant qu'elle est toujours sentimentalement engagée avec son ex-mari
une figure locale d'ailleurs
un animateur de radio alternative
un fils de pute notoire
tout ça
tout ça

et Guy de rassembler de quoi construire un feu 
dans son rez-de-jardin de savant fou
à savoir deux parpaings une grille
de l'alcool à brûler et du charbon de bois
un sac de 10 kilos qualité restaurant 
et Guy de faire cuire le barbecue comme ça pendant des plombes
juste sous les fenêtres de la dame de ses pensées 
carrément dégoûtée de devoir appeler les flics
quartier enfumé attroupement des voisins ulcérés
pompiers goguenards
correspondant de la presse régionale passions exacerbées 
tout ça
tout ça

Guy n'a pas besoin de montre
quand il a faim il mange
quand il a sommeil il dort


==============================================

d'autres nouvelles de Guy 


lambris cariés en polychlorure de vinyle de merde
murs malades plafonniers énuclées
haleine pourrie du local poubelle dégondé
sous le porche dégueulasse de la résidence
Guy s'apprête à affronter les intempéries
les phénomènes dangereux
la zone d'air ionisé
le choc des masses
les cristaux de glace des nuages
les fortes précipitations 
tout ça
tout ça 
le département est en alerte
faut se tenir au courant
faut rester vigilant
mais Guy s'en balek
sa bagnole est en rade
mais Guy s'en balek
il ira quand même à ce concert
c'est pas très loin finalement
deux carrefours giratoires trois avenues sinistres
cinq kilomètres de marche peut-être un peu plus
au milieu des platanes et des dépôts-ventes
des magasins de meubles et de bricolage 
camions-citernes solderies concessionnaires 
tout ça
tout ça
toujours mieux que de faire tourner les joints avec les voleurs de voiture
les trois frangins qui vivent toujours chez leur mère  
c'est toujours mieux que de macérer dans la bouillasse mentale
comme le poète obscur du troisième
toujours penché sur ses platines comme d'autres sur leurs assiettes
toujours mieux que d'écouter la vieille rombière d'en face
passer ses soirées à traiter son toutou de connarrrrrd
une vieille rombière même pas vieille
tout ça 
tout ça 
il est 22 heures et Guy se prépare
Guy est en train de lester les grandes poches de son cache-poussière
avec deux bouteilles de pinard prêtes à être dégainées
c'est là que je le croise en rentrant du taf
Guy ajuste son chapeau imperméable
coton huilé calotte en cuir marron
six oeillets d'aération
et Guy me dit
ce qui est précieux ne s'achète pas mec
n'oublie jamais ça
et je le vois plonger en ricanant
dans la nuit remplie à ras bord
de foutre de femme et de diodes électroluminescentes
tout ça
tout ça


==============================================

même magiques les gens sont décevants 

même magiques les gens sont décevants
même décevants les gens sont magiques
et la nuit se construit
et la nuit est en train de mettre bas
très lentement dans les deux cas
et la forêt surgit
et la forêt se tient debout comme une nécropole
comme un gigantesque catafalque éteint
et la route semble creuser un tunnel en temps réel
une putain de bissectrice jusqu'à l'océan
c'est la mer c'est la merde
c'est le feu c'est la boue
c'est le bois qui suinte
c'est le sucre démentiel
le poivre étouffant de la sève qui œuvre
et nommer parfois dénoue 
et se nuire parfois détend
et l'homme moyen trouve ça plus que bien
qui se laisse pousser les crocs au volant
même décevants les gens sont magiques
même magiques les gens sont décevants

==============================================


1995


grosse barbouze gros cheveux grosses lunettes noires 
tonsure naissante et perfecto
maigre comme un chat bouffeur de lézards 
gentiment dealer parfois ramancheur
bluesman à l'occaz
Albert vient d'acheter une bouteille de Porto
qu'il compte offrir au vieux Manolis 
pour remercier çui-ci d'avoir accueilli dans son bar 
la soirée d'Halloween 

devant l'épicerie c'est la routine
deux juifs hassidiques
encombrés par leurs sacs à provisions et leur intégrisme à la con
sont terrifiés par un petit clébard
tranquillement posé sur son cul impur
et tout aussi tranquille 
et tout aussi posé 
et tout aussi impur
un type sur un banc
leur gueule d'arrêter de faire peur au pitou avec leur superstition
un type sur un banc qui soit dit en passant 
a gardé son déguisement de gorille pour lire son journal 
et fumer son bat

et en parlant de fumette Albert doit encore faire le plein de clopes 
chez les contrebandiers de la réserve Kahnawake
et puis surtout leur dire au revoir
et au retour faire un léger détour
pour ramener la Dodge à Catherine
et puis surtout lui claquer le bisou

mais asteur Albert profite
la compilation "HEY DRAG CITY" passe en boucle dans sa tête
tandis qu'il se grignote une part de pizza végétarienne
quelque part dans le quartier Mile-End
une pizzeria tenue par deux moustachus férus de patinage artistique

la neige se fait attendre en cette année de référendum
un ciel bleu incassable règne sans partage sur la ville de Montréal
et Albert sourit à ça 
aux 360 degrés du ciel
aux princesses pornos
aux elvis nazis
aux yeux verts des brunettes alternatives
et à la fabuleuse lumière biseautée qui l'attend là-bas
sur la Grand'Route






==============================================

tant mieux tant pis 


Sookie la fulgurante Sookie
me prête beaucoup de talent et d'humanité
considère que mes textes valent le détour
Miss W tient à me remercier
Murièle boit du petit lait
Thomas lui s’inscrit en faux
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée

Christophe aime bien mon petit artisanat poético-prosaïque
qui selon lui coule tout seul
vif et sensible
même si parfois trop banal
même si parfois trop facile
Henri confirme
Sylvain trouve ça bon
et j'aurais bien aimé avoir l'avis de Virginie
mais je sens ça va être un petit peu compliqué
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée

Andy Vérol ouais lui-même
a jugé ma poésie suffisamment cool
pour son opération autodafé
Georges me tire son chapeau-melon
Emilie surenchérit
mais Sophie non
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée

ma mère veut appeler le docteur
Sandra me dit de ne pas sauter
Simon préfère mes photos
Jérôme mes titres et de loin
Christine évoque Fernando Pessoa
je ne sais pas trop pourquoi
Mademoiselle Samm ne moufte pas
Thomas désormais me pisse à la raie
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée 

Hervé a apprécié le côté bordélique
le côté attirant voire magnétique
pas au point d'y perdre son temps mais bon
Hervé a apprécié tout comme Perrin Langda
Gilles évite toujours soigneusement le sujet 
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée

Frank a kiffé mes bluettes punkoïdes
bizarres et amusantes et bien tournées
pas au point de les mettre dans sa revue mais bon
Frank a kiffé en tout cas
mais Guillaume absolument pas
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée
  
Daniel trouve ça carrément top
si ce n'est une phrase qu'il a enlevé
il est connu pour ça apparemment
Georges me reitère ses compliments
estime ça rare et sans concession
Chrystelle approuve
Sandrine est atterrée
c'est un peu sa spécialité
tant mieux tant pis
moi je dis
que la vérité est une blague sacrée

pour Hugues mes poèmes sont mal cuits
trop écrits ou pas assez
Claude lit mieux tous les jours
sur les murs de sa banlieue
Thierry acquiesce 
Thomas aussi
tant mieux tant pis
moi je dis 



=============================================

sinon du feu sinon des fleurs 


promis il ne nous arrivera rien
sinon du feu sinon des fleurs
tout ce qui brille dans les points de suspension
des petites vrilles et des torsades torrides
et des tornades translucides
des montgolfières de chair-de-poule
des soleils rouges comme des boulets
qui ornent la chair l'intérieur de la bouche
de prières très sauvages et très douces

promis il ne nous arrivera rien
sinon du feu sinon des fleurs
et des voyages imperceptibles
et des virages dans la lumière
et des visions inarrêtables
des dons acquis au bord du vide
des vendredis comme aujourd'hui

promis il ne nous arrivera rien
sinon du feu sinon des fleurs


=============================================


Kaori 


Elle dort Kaori comme un bébé dans l'eau du bain
somnole comme une morte qui rêve d'au-delà
parfumée par le sel et lissée par le gel
elle a gardé les plumes et le bois de ses boucles d'oreilles

elle s'y connait Kaori en transgression et en télépathie
ses preuves d'amour se mangent crues
c'est son côté Finno-Japonais qui veut ça

elle l'appelle Kaori elle l'insulte même
il est dans la cuisine tout pensif et tout nu
elle l'aime Kaori elle exulte même
elle veut qu'il vienne de suite lui pisser dessus 

==============================================

Clément Bradbury 


les habitudes à la con le bousillent
c'est-à-dire que l'excès de diplomatie le rongent
c'est-à-dire que le poids des convenances le fatigue
c'est-à-dire que le manque de conviction le vieillit

Clément Bardbury
sa petite amie est une lesbienne lymphatique
ceinture noire de karaté qui plus est 
l'autre jour en finissant de le traire
elle s'est fendu une dent sur le rebord du lit
et depuis elle ne lui donne plus aucun signe de vie

Clément Bradbury
sa peau crisse comme une vieille bâche en plastique
c'est-à-dire que ses jambes grincent comme des prothèses obsolètes
c'est-à-dire que ses bras ne sont plus que des antennes tordues
c'est-à-dire que sa tête distribue une sorte de mayonnaise périmée

Clément Bradbury
il n'aime pas tout le monde
mais il ne déteste personne
il dit trop souvent oui
à des gens qui lui pourrissent la vie

Clément Bradbury
sa photo est dans le guide
des oiseaux moches et gris

(la mienne aussi)
==============================================


un peu moins de trous dans mon emploi du temps


elle s'appelle Nadine
elle s'appelle Chantal
elle s'appelle Monique
un de ces prénoms à la con
un de ces prénoms à la mode dans les années 60
elle a cet air si reconnaissable 
que prennent les connasses qui s'y connaissent
genre mère de famille déjà moisie 
genre vieille fille méphitique déjà cramée
genre rentière à vie arrogante et flétrie
dans son chemisier interdit en chromothérapie
elle dit que j'ai payé pour neuf nuitées
neuf et pas dix ,hein ? 
elle rappelle à l'envi la définition du mot grivèlerie
elle exige l'intervention immédiate de l'ONU ou quasiment
et moi j'attends 
j'attends qu'il y ait un peu moins de trous dans mon emploi du temps...

les ambulanciers intercèdent en ma faveur
essayent du moins
lui expliquent que je tenais une galerie d'art réputée
lui expliquent que j'ai sombré psychologiquement
suite à une déception sentimentale
et que depuis j’enchaîne les voyages pathologiques
et que depuis j'enchaîne les hospitalisations à la demande d'un tiers
Laurence et Pierre en l'occurrence
c'est toujours eux les tiers
qui ne font pas les choses à moitié
et qui démarrent toujours au quart de tour
quand il faut me jeter la pierre
Laurence et Pierre 
leurs prénoms ont été modifiés mais pas leurs agissements
et moi j'attends 
j'attends qu'il y ait un peu moins de trous dans mon emploi du temps... 

dans le salon de l'hôtel tout se confond
les tapis les tapisseries
les planchers les plafonds
je regarde la télé subjuguée
la chaîne où y a jamais rien
juste la vieille échographie du cosmos
le veilleur de nuit me sourit sans me sourire
tout en me souriant
il ressemble à mon frère lui aussi
celui que je cherche chaque nuit
celui que je ne retrouve jamais
et que je remplace par n'importe qui
le premier venu qui ne fasse pas semblant
et moi j'attends 
j'attends qu'il y ait un peu moins de trous dans mon emploi du temps ...


=============================================

Épilogue 


il y a bientôt trois ans
que je n'ai plus de voiture
et plusieurs mois maintenant
que je n'ai pas quitté l'arrondissement 
presque tous les jours
je pars faire un tour
près de la Petite Ceinture
pour parler au chiendent
parfois longtemps
du bon temps et des filles
des plus belles seulement
celles que j'ai le mieux connues
dessinaient à main nue 
des miracles des mirages
toutes sortes de substituts
les filles cependant
dans leurs vies très souvent
y avait un truc qui n'allait pas
comme un truc qui n'allait pas
et très souvent c'était moi 
et très souvent c'était moi...



(c) Julien Eyrard


http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/epilogue-7


==============================================

il y a toujours cette histoire qui traîne 


il y a toujours cette histoire qui traîne et qui remonte
et qui raconte que je n'ai presque plus mal
et que je ne panique pas pour autant
et que je vais retrouver l'ange qui m'a fait ça et me le faire
et m'enfermer comme un fou avec la musique
et me gorger encore et m'ensuquer encore
oublier de respirer
mettre le feu
brûler de joie
avant que de m'écrouler n'importe où comme une merde
faut pas rêver
ma confusion ne va pas se changer en pur don
simplement passque je suis bon pour tous ces trucs dérisoires
que semble régir une logique supérieure
inepte en attendant





==============================================

sans titre 


bien qu'appartenant 
bien qu'ayant appartenu à certaines tribus
ce mec s'est toujours considéré partout comme un étranger
et sans jamais se vanter
et sans jamais se plaindre
ses raisons ne sont ni flagrantes ni obscures
son enfance pourrait peut-être expliquer cela
son patrimoine génétique peut-être aussi
mais c'est pas sûr
dans la nuit de lundi à mardi 
le vieux monsieur s'est suicidé
hérétique et courageux
comme toujours

==============================================

la crasse des journées nulles


c'est tout ce qu'il me reste ma petite maman
la crasse des journées nulles
où boire ne suffit plus
où respirer devient comme un symptôme de plus
je sais ma petite maman
c'est pas terrible comme existence


Blonde Hitchcockienne (1947-2010)

==============================================

soliloque 


ça doit bien faire trois jours que je merde
trois jours ou bien 27 ans
je ne sais plus trop je m'éternise
dans le jargon des êtres humains 
on appelle ça vivre je crois bien
on finit par s'habituer quoi et c'est mortel

==============================================





Aucun commentaire:

Publier un commentaire