lundi 20 novembre 2017

spirales

ton ex est un gendarme jaloux aux yeux zarbis
et tu es en train de tomber amoureuse de ton meilleur ami qui a un truc à te confier

il veut devenir prêtre
ambiance

tu es peut-être un peu trop maquillée certes
et tu fumes sûrement beaucoup trop
ton grand-père t'en fait la remarque
tu l'adores
tu l'envoies chier
tu t'excuses immédiatement
et tu t'envoles jusqu'au centre-ville acheter de quoi tenir

mère sans enfant qui sent toujours le bonbon
la dame de la supérette t'insulte poliment
la loi justifie ses malversations
mais tu sais que la fossette de ton sourire la rend folle

tu t'en prives pas

avant que d'aller à la petite gare désaffectée chercher un peu de nouveauté et de réconfort parmi les parias et les mutants
tu décides que tout ce qui te dissoud et te diminue est en fait une bénédiction

t'enquilles les canettes de bière
t'enquilles les gorgées de gin

tu dis que les enterrements sont les teufs que tu préfères
musique pour pas sombrer quand les mots magiques échouent

tu as entre 15 et 50 ans
et ce n'est pas vraiment toi
et tu n'es pas vraiment ça

spirales des galaxies au dessus des champs dénudés 

laxe

paraît que t'as un problème avec le cinéma français
paraît que ta voix fait rêver les poètes souls
paraît que ton nom sent la bite
paraît que tu n'as pas de carte de fidélité
paraît que ça ne surprend pas les hôtesses de caisse de là où tu habites
paraît que t'es amoureuse
paraît que t'écris pas
parait que tu passes très vite de l'autodérision à l'autodétestation
non sans une certaine classe
parait que t'es laxe

pas sorcière
pas folle
pas détruite
ton histoire ne mets jamais personne d'accord de toutes façons

ton père t'ignore
soit
ton oncle ne te reconnait pas
soit
tes proches s'éloignent quoi
et avec eux
leurs merveilleux gadgets
et avec eux
leurs ordinateurs ultra-performants
et avec eux
leur force de dissuasion nucléaire
leurs convergences t'emmerdent  profond

tu constates le progrès
tu constates surtout que leurs compétitions saccagent toute forme d'entraide
et qu'ils finissent toujours par blesser les gens qu'ils aiment avec leurs grilles de lectures


pas grave
toi aussi tu fais ça parfois
tu préfères inventer des dieux plutôt que de te prendre le chou avec ça

et ton cri va loin quand il s'agit de fermer
la gueule aux robots du genre
ou de faire peur modestement à l'institution menaçante

ville frontière
tu le tiens enfin ton trajet de ravins précieux et de littoral déserté aux herbes essentielles
silence qu'est la prière
grammaire fantastique de la naissance des vagues

t'as la nette impression que le soleil qui se lève te lave de tes lacunes au sol et de ta boue mentale
leçon du ciel

tu trouves tous les couples bizarres 
normal tous le sont te dit Frax
tout en te déplaçant les chairs
zones d'ombres érogènes
extases d'animaux rares
qui te font inventer des mots
uniquement composés de consonnes bilabiales

t'es une meuf du XX ème siècle toi
t'as parfois besoin de regarder des merdes à la téloche

vendredi 17 novembre 2017

de quoi tenir


11 novembre

ça y est 
Alessandro a démissionné
il a quitté Toulouse
il squatte aux îles Canaries en attendant un bateau-stop pour l'Argentine

légère brise ce matin qui empêche le gel de se déposer

Pierrette attaque une cure d'un mois de bain de bouche ayurvédique à base d'huile de sésame
au bout d'une journée elle arrête tout ça
trop vomitif ce truc

au dessus de la rocade
les transversales de la lumière n'appartiennent ni au jour ni à la nuit
voiture sur le toit en direction de l'aéroport


Carine s'est engueulée avec Jean-Baptiste qui est un toxicomane monomaniaque
Carine s'est disputée avec Géraldine qui est tombée amoureuse de sa belle-sœur
tout le monde a un pied dans la merde
tout le monde a tendance à représenter ce qu'il dénonce

odeurs de métal chauffée dans la galerie marchande

Gilbert est en arrêt maladie pour cause d'hémorroïdes
ces blagues homophobes ne vont pas me manquer

(toujours pas de nouvelles de mon frère)

jeudi 16 novembre 2017


peluches

ton mec c'est mieux qu'un ami
ton mec c'est mieux qu'un frère
ton mec c'est ton père et c'est ta mère
ton mec 

c'est devenu ton colocataire ton mec
et c'est beaucoup mieux comme ça

vous vous adorez
vous vous supportez pas
vous vous manquez tout le temps

appui précieux des muscles de vos sourires quand vous échouez avec tant de tendresse

faut des sous pour finir la maison
où c'est le chantier perpétuel
faut des sous et faut des plans et pas qu'un seul

dans le métro dans la vitre
y a la pluie qui raconte ta vie
bourbon au goulot en peaufinant ton maquillage

montrer son cul pour soi-disant survivre
automutilation pour soi-disant aller mieux
tes cicatrices tu les aimes bien
passque tu les as choisies au moins elles

pas tes taches de naissance

peluches qui ne passent pas en machine
peluches qui chialent dans ton ventre
peluches

dimanche 5 novembre 2017

cryoturbation

voix off
tu viens de perdre un ami très cher
et les symboles et les rituels ne te suffisent pas
les médicaments non plus


voix off 
tu viens de perdre un ami très cher 
et tu cherches une ville où tu puisses t'ennuyer 

whisky dans l'habitacle
les souvenirs remontent
triés comme des pierres

sur la route
la lumière respire autrement
grisaille mauve qui réinvente tout
tu te dégotes un petit hôtel à Roscoff

Roscoff
tu connaissais la Bretagne mais pas Roscoff

la thalassothérapie
les balades en bateaux
les enclos paroissiaux
ouais tu dis bof


sans le savoir
tu attaques déjà le forage jusqu'au feu de toi-même
les moments décisifs 
arrivent toujours quand y a personne

mardi 31 octobre 2017

neige pourtant

oppression contre les plus humbles
oppression contre les plus exploités
actualité de toute éternité


dans ce contexte 
t'es pas un bandit non
t'es plutôt un résistant qui bricole

petites rectifications afin que tout se combine à merveille

t'as toujours eu le moteur pour ça
pour que la mouise devienne une aventure
le moteur et les joues 

le moteur et les tripes
et même si tu n'en vis pas
ça donne des ailes à ton squelette


boussole quand tout se complique
boussole quand la tristesse fait tout vieillir salement
et que le changement devient brutal
et que le rail des tempêtes aussi
et que la psychométéorologie des gens aussi
et que tout semble hors de portée
de la grâce de dieu
qui ressemble à s'y méprendre au bon vouloir de nos dirigeants

et te voilà donc 

un peu cassé
un peu bouffi 
ému au possible 
dans ce quartier lugubre
ému par ta mémoire de marin insomniaque
et par tous les soleils de la morte-saison

neige pourtant
neige partout
sur le perron de la maison abandonnée
sur la boue du jardin qui sert de dépotoir
neige éblouissante qui obscurcit tout

lundi 23 octobre 2017

arômes des racines quand elles sortent de terre

paraît que ton passé te torture
paraît que tu trompes ta libido
paraît que c'est facile de tomber amoureux de toi
paraît que tu préfères te branler
paraît que t'es un mec soigné toi
paraît que ça se voit pas forcément
paraît que tu poses trop de questions
paraît que ta poésie bousille les imprimantes
paraît qu'à cause de toi Dame Lynx se sent laide ces jours-ci

ciel étoilé loin de l'industrie qui a enrichi cette ville jusqu'à la corruption
ciel étoilé où tu dessines des schémas du bout des doigts
bruit blanc qui prend forme dans les arbres

intimité totale
quand t'as plus rien pour tenir le coup
t'as encore ça

lecture à voix haute de
tes poèmes 

devant un public de spectres 

pistaches pour le cœur de tes os
potassium pour ton front dermographié

ta timidité a des effets rigolos
ça te rend audacieux ou parfois agressif

enclin dans les deux cas 
à prendre ton pied au pied du mur ou bien à dégueuler dieu
arômes des racines quand elles sortent de terre

tu n'es pas vraiment là
tu n'es pas vraiment ailleurs
vin de garage dont tu savoures l'électricité
saveur qui d'ailleurs est comme un cri d'oiseau

prêtre psy
tu n'as rien contre les uniformes
tant que tu peux choisir le tien

t'as pas envie de mentir
ces empreintes dans ton âme
c'est pas qu'un numéro
c'est quelquefois des cicatrices
t'as pas envie de mentir
en tout cas pas aujourd'hui


humiliation badgée mieux que l'ennui
inconfort sous contrat mieux que l'ennui
horreur sublime 


tu ne seras jamais père
désir que tu n'as jamais eu
tu ne seras jamais père
ce qui ne t'empêche pas d'aimer transmettre toutes
 ces belles choses issues d'erreurs

t'es un mec du XX ème siècle toi
t'as pas besoin de te faire enculer pour assumer ton côté féminin

jeudi 19 octobre 2017

étoile dans la gorge

tu es revenue dans l'entreprise après ton congé parental et moins d'un an plus tard tu apprends que ton entreprise dépose le bilan
liquidation
liquidation
transfert industriel

J-12
ton stress te fatigue

J-11
ta fatigue te stresse

J-10
tu informes les clients qu'il n'y a plus de personnel 

tu informes également
les clients qu'il n'y a plus d'image à soigner
merci de votre compréhension

J-7
aujourd'hui tu ne vas pas très bien
tu es la merveilleuse employée qui ne peut pas prendre de décisions 


J-6
tu penses au sourire lumineux de ta fille quand tu te mets aux fourneaux pour lui préparer ses gâteaux préférés
des chaussons aux prunes
recette que tu tiens de ta mère qui vit en Croatie

ta p'tite maman
ta dopamine

J-3
du calme de la verdure 
un bon bouquin une plage sauvage
tu peines à te concentrer
tu es malade


J-2
weekend sans argent

mais weekend quand même
à part ça
tu es de nouveau enceinte

J-1
le crépuscule est d'une tristesse absolue
quelqu'un a oublié son linge étendu sous la pluie
et tu te demandes si tu la connaîtras un jour la
 dose exacte de mensonges qu'il faut pour que cela fonctionne entre deux personnes

étoile dans la gorge