samedi 21 avril 2018

photo Gaël Pietquin

ça et la gentillesse (2014)


les ténèbres s'éteignent
brume autour de la loupiote
brume tout autour
l'océan est loin pourtant
mais grâce à un spray nasal à base d'eau de mer
ma cuisine devient cambuse
et mon balcon devient bastingage
et mon appart un putain de rafiot
les ténèbres s'éteignent
je me suis rasé le crâne
j'ai fait un bout de vaisselle
j'ai descendu les poubelles
et puis j'ai quitté mon couple définitivement
les ténèbres s'éteignent
ce matin le mail est luisant de rosée
où craquent les feuilles comme des chips
je pense arbre généalogique
je pense branche morte
je pense à moi
la solitude produit son propre vin
une pure merveille que je savoure
çà et là
ça et la gentillesse des filles peu recommandables
ça et la gentillesse
les ténèbres s'éteignent

vendredi 20 avril 2018


conspiration extraterrestre


se mentir à soi-même c'est mal
se mentir à soi-même c'est se faire du mal
alors il évite de choisir cette douleur
la douleur de quelqu'un qui ne se sent jamais à sa place
et qui disparaît à force de faire semblant
et qui disparaît à force de se trouver minable
elle ne l'a jamais trouvé minable
la fille qui lui donnait tant de tendresse quand elle avait besoin de quelque chose
ce n'était pas calculé
pas toujours

parfois elle avait juste envie d'être là avec lui
les filles populaires ne sont pas forcément creuses et dénuées d'intérêt
pas toutes

la ville est belle 
la ville est morte
il trouve d'ailleurs que la ville est bien plus belle morte et que ce jardin est carrément fou qui a un pouvoir quasi lysergique sur lui 
chaises longues de l'herbe
puzzles épais des nuages dans le ciel étrange
soleil couchant qui fait vibrer tout ce qui est enterré

c'est la bière de trop
encore une
il le sait parce que les sensations  reviennent un peu 

lapsus de doigts
il l'appelle au téléphone
tout en espérant qu'elle ne décroche pas
il est content qu'elle ne décroche pas
il se sent seul
elle lui manque
c'est vraiment n'importe quoi
il va se reprendre une bière tiens
et puis se perdre dans les hypothèses les plus folles
ça manque cruellement de conspiration extraterrestre ce soir

en compagnie de Gaël

mercredi 18 avril 2018

nuit calme


Jeanne
sa fossette
sa dent cassée
ses cheveux de traviole
distraite et super intelligente
décalée et super intelligente

expressions favorites
je te crois
je m'en fous
je te crois
ferme la 

a vu des trucs
trop de trucs
a appris des choses
probablement trop
pas trop ouverte à la pensée positive
pas trop appris à s'aimer
pas trop connu l'amour non plus
trop d'orgueil
trop de gueules de bois
a fini par prendre sa solitude pour de l'indépendance
pas grand chose ne l'intéresse
l'humanité peut crever quoi mais
depuis qu'elle le connait ce petit enfoiré ce grand dadais à moitié puceau qui parle à son chien et à qui son chien parle
elle a l'impression d'avoir une vie à vivre

nuit calme
la route transperce la forêt qui fabrique ses propres ténèbres

nuit calme
impression de transparence parfumée par les résines

nuit calme dans ce paradis malade qu'est le monde

lundi 16 avril 2018

photo NatYot

en marchant vite ça se verra pas (2016) à Pénélope Corps


...
...
...
si tu ne désires rien
tu ne sais rien
je l'ai rêvée cette phrase
écrite en espagnol
gravée au couteau
sur une planche à découper
moi je ne parle pas l'espagnol
moi je suis l'anomalie 
moi je suis la de suite suspecte 
ou alors la voleuse d'amour
ou alors la petite abandonnée
ou alors la gamine hybride 
éduquée par les bois
et la mémoire des pierres
et l'amour de sa maman
déficience mentale
en marchant vite ça se verra pas
elle dit ça maman
je vois que ça moi
mon ourlet défait
et les mille milices scientifiques qui vont avec
souvent
souvent tous les jours
souvent à la même heure 
j'échoue sur la presqu'île
où les mots me mâchent
mais j'écris pas moi je marche et puis je crie
et puis je creuse la nuit avec mes doigts
et puis je me creuse moi 
et puis plus rien
j'aime pas les poèmes putain
j'aime pas les poèmes qui parlent de poésie putain
<br>
<br>
trop tard

vendredi 13 avril 2018

Annonciation


une squaw enroulée dans une couverture fume sur mon balcon
sa bouche se remplit de gros mots
elle ne sait pas trop pourquoi
enfin si elle sait un peu


les trains de nuit disparaissent
les oiseaux de nuit disparaissent
mon terrain vague nage dans la nuit

Nathalie
elle dit qu'avec mon Esprit saint
je pourrais la mettre enceinte rien qu'en la léchant
et moi je veux bien faire ça comme métier

ça ou bien professeur des coïncidences
elle dit aussi que dieu n'existe pas
elle dit aussi que les objets sont cons
et puis aussi que les animaux sont les animaux
souat


silence des cicatrices
silence giboyeux
à part ça elle déteste les concombres exactement comme Jim Floyd
ces deux-là me tuent pour mon plus grand bien

on dirait

Roxanne

princesse et sorcière Roxanne veut se battre et photographier des palmipèdes
et chanter du Joe Dassin ou du Pierre Pierret mais pas du Brassens
mais pas du Ferré
elle a une super voix n'empêche
amour dans les rafales de Kalashnikov
amour dans la misogynie
coeur brisé qui cherche à se guérir en brisant d'autres coeurs

mon père a la patate
ses nièces lui ont longuement téléphoné hier
ses amis d'Alger lui confient la garde de leur chien
événement quoi
et puis il a planté les fèves 

le poids des bières se fait sentir sinon
mon arthrose lombaire me fait coucou ce matin
tandis que je boxe le vide
tandis que le vide me boxe

Serge lui
veut venger les mots

(toujours pas de nouvelles de mon frère)

jeudi 12 avril 2018


Lucas (2017)


il sait qu'il ne sait rien
Il n'en fait pas une habitude
Il n'en fait pas toute une histoire
Il n'a pas renoncé à l'expérimentation lui
contrairement à certains psychologues
à certains astrophysiciens
contrairement à Pierre-Yves son père
qui profite de son immense savoir pour lui refourguer discrètement les pires contre-vérités

le ciel s'étoile par dessus les excavations du chantier
rémugle de boue et de ciment
qui charge l'air de substances illicites
Lucas s'amuse à s'ennuyer
à célébrer l'absence de but en se caressant le sexe
dans la toute mignonne petite culotte de son ex
et faisant ça
il se met plus ou moins à chialer
autant dire que l'ordre
qu'il soit religieux ou militaire ne l'intéresse pas plus que ça
autant dire qu'il se réserve bien des désagréments sur cette terre de relégation

Lucas demandeur d'emploi

dimanche 8 avril 2018

monotribe quatorze


dandy (2017)


que sa vie c'est comme un film
qu'il suffirait de le suivre au quotidien avec une caméra
qu'il aime aider
qu'il a un grand cœur
qu'il tient ça de son père
qu'il peut se montrer impitoyable avec les médiocres
qu'avec les mots il peut dézinguer n'importe qui
les SDF
les bourges
qu'il peut évoluer dans n'importe quel milieu
les SDF
les bourges
que c'est pas des couilles
qu'il vit en dandy
qu'il va passer l'été en Italie
qu'il a eu une copine danoise
qu'il ne s'intéressait pas à ses pièces de théâtre
qu'elle en a eu marre de sa gueule
qu'il ne souvient plus trop de son prénom
Nikoline ou Samira ou Salima ou Maribel
que les relations amoureuses qui durent
le font basculer dans la dépression
un truc grave
que la dépression a fait foirer ses couples les plus valables
que son infidelité aussi
que c'est pas pour se vanter
mais qu'il est fort pour faire rêver les meufs
qu'il a un grand sens de l'improvisation
qu'il a une grande qualité d'écoute
qu'il a un ego complexe car multiple
que les petites jeunettes aiment bien se taper des vioques comme lui
des vioques pas vieux dans leur tête
des vioques pas vieux dans leur façon de voir la vie
que c'est pas des couilles
qu'il vit en dandy
qu'il va passer l'été en Italie
ou à Séville
et qu'il ira aux putes
qu'il tient un carnet
le fameux carnet jaune où il consigne tous les prénoms des nanas qu'il drague ou qu'il tringle
Nikoline ou Samira ou Salima ou Maribel
leur âge leur taille leur profil social
celle qui a de gros seins
celle qui a des complexes
celle qui est trop jalouse
et que la Mayenne est un trou à merde
un des pires de France
qu'il lit L'Equipe en terrasse
qu'il adore le cyclisme
sport noble par excellence
qu'il a eu l'occasion de discuter avec Bernard Hinault
que c'est pas des couilles
qu'il vit en dandy
qu'il va passer l'été en Italie
qu'il a vécu dans une cabane dans les Landes
sans eau et sans électricité
45 euros par mois
un canapé
du pinard
et que c'est ça le privilège d'être au RSA
que s'il avait vraiment de la thune
il passerait sa vie à l'hôtel
qu'il a fait partie d'un cirque
qu'il est jongleur
qu'il lit L'Equipe en terrasse
qu'il boit du vin Corse
qu'il réglera la note avec le chéquier de sa maison d'édition
que le Danemark c'est nul à part les gonzesses
qu'il aime les femmes qui préfèrent le cul aux taches ménagères
et qui surtout ne le tannent pas avec leurs histoires de boulot de merde
qu'il aime varier les plaisirs
qu'il aime les foulards de couleur
qu'il aime surprendre les gens
qu'il tchoure dans les grandes surfaces par pur esthétisme
que son copain Mathurin
que sa copine Ana
qu'ils vivent en squat
qu'ils viennent d'avoir une petite fille
qui est belle comme une algue
que c'est pas des couilles
qu'il vit en dandy
qu'il passera l'été en Italie ou à Séville
mais pas en Irlande
passqu'en Irlande
des putes y en a pas

en compagnie de Léon

euh (2001)



je sais que ça va bien se passer
quand l'omniprésence des bons citoyens se fait moins toxique
et que donc l'amour semble enfin possible
l'amour et tant pis si c'est rien qu'une programmation biochimique
une de plus on va dire
euh
je sais que ça va bien se passer
quand un couple de lesbiennes au bar taquinent
ma bulle de confort psychologique avec leur langage corporel
en faisant semblant de chercher une saucisse pour leur sandwich
euh
je sais que ça va bien se passer
quand le basculement des équinoxes me permet
de quasiment désintégrer le truc merdique qui me poursuit
systématiquement quand je sais que tout va bien se passer