vendredi 6 juillet 2018

lâcher prise


quand l'improvisation devient un boulot
autant se trouver un vrai travail 

ciel pariétal
c'est un coup à devenir sentimental l'arrivée de la pluie qui emporte tous ces trucs funèbres
le ressentiment
l'autoflagellation
les attentats à la sandale et au pantacourt

même pas il vomit
le sorcier
même pas il sourit aux publicités qui le flattent en permanence
le sorcier
même pas il veut se venger de la classe dominante

lui dont la mère institutrice refusait son homosexualité
lui dont le père journaliste avait un amant
lui et son état second
il gobe les pintes
il y a des choses dont il a envie de se souvenir
et d'autres qu'il ferait mieux d'oublier
(comme si on avait le choix)
nulle part c'est jamais très loin
il y a des choses et nulle part c'est toujours par là

il fait n'importe quoi et ça marche
il y a tout ce vide à raconter
les agressions
les cauchemars
les mécanismes de la magie
les engrenages de l'univers
la course des légendes dans les rues
les matches amicaux qui ne le sont jamais vraiment
et les couleurs qui parlent
et les couleurs qui disent quoi  hein
tour de force
lâcher prise
le chagrin et la frustration ont toujours été là nom de dieu de merde
qu'ils y restent 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire