mardi 26 juin 2018

putain je sens que je vais encore oublier de rentrer chez moi (1997)



non non
il ne pleut pas
c'est moi qui pleure en souriant
alors la petite voix que je porte
continue de me parler comme si de rien n'était
mais toujours brûlante contre ma tempe
mais toujours loin du cœur
le plus loin possible d'ailleurs
le plus loin possible

c'est comme ça que je me retrouve comme un con
suspendu de mes fonctions
à faire des courts-circuits dans le jus de mon propre jus
des pertes plus amples de connaissance

d'un coup il n'y a plus aucun suspense
d'un coup il n'y a plus qu'une seule image
partout et fixe de face
la bouche armée de patience d'un calibre quelconque

va falloir que le cœur redevienne cet organe creux dans la poitrine
va falloir réagir quoi
tout en sachant que ça risque d'être encore pire

le rêve étrange continue
le rêve étrange continue

putain je sens que je vais encore oublier de rentrer chez moi
putain je sens que je vais encore oublier de rentrer chez moi
putain je

Aucun commentaire:

Publier un commentaire