mardi 1 juillet 2014

moi je pense aux aimants qu'il y a sous la terre

...c'est une vieille expression...qui date de l'occupation...et qui signifie que tout va bien...qu'il faut se servir du cadre...oui...pour ne plus en avoir besoin...ou pour mieux l'exploser...après des heures dans les tunnels...je remonte à la surface par un puits à échelons...à la surface justement...toute une ville de manèges...sous un grand ciel artificiel...des gens en goguette circulent sans émotions...dans le décor romantique...certains ont des code-barres dans le regard...d'autres la peau étiquetée...animaux téléguidés...enfants alloués...au signal...tout le monde se sépare...et regagne sa cellule informatisée...bref...au coin de la rue...à l'ombre des platanes...y a le fameux bus qui part pour les steppes...le vieux bus censé traverser 350 kilomètres de dépression très fertile...un autre monde...soi-disant désert...un lieu saint ou selon...un lieu de perdition...qui remédiera peut-être...à ce truc qui ne veut pas que je vive...et qui revient...régulièrement...je discute sous les arcades...avec Miroslaw...un travailleur itinérant gaulé comme un haltérophile...un tricératops dans chaque triceps...mais qui a bien galéré là-haut...dans le nord du pays...et qui a laissé femme et enfants...et qui est venu tenter sa chance...ici...pour que les choses s'améliorent...et qui me propose une bière...elle est pas chère...mais elle est très bonne...tu vas voir...par contre...garde ta canette dans le sac en papier...il me dit...les flics plaisantent pas avec ça...par ici...on trinque à la grandeur...qui ne déprécie pas autrui...rires tonitruants...enfin surtout lui...moi je sais pas trop faire...moi je pense aux aimants qu'il y a sous la terre...aux belles balades qui vont avec... 

7 commentaires:

  1. Ouah, grand claque dans la gueule que me mettent vos textes, M. Fraxion.
    Surtout ceux qui déroulent, comme "travailleur précaire", ou "il ne se passe rien mais je ne m'ennuie pas".

    Je voulais juste vous dire merci et bravo, ça donne envie de continuer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous avez l'occasion de jeter un oeil, je continue donc : http://maxibestof.hautetfort.com/

      Supprimer
  2. Tu fais partie du célèbre gang des poètes lyonnais ?

    RépondreSupprimer
  3. Je crois pas, du moins pas encore, c'est tout frais de montrer ce que j'écris. Mais j'en connais certains de la bande, les moins tendres.

    RépondreSupprimer
  4. Greg Damon, Fred Houdaer, Béatrice Brérot..

    RépondreSupprimer