mercredi 6 décembre 2017

super lune

des betteraves
du chocolat
du vin blanc
des allumettes
du vin blanc
du riz complet 
du vin blanc

dans mon rêve de la nuit dernière
un chorégraphe de danse tribale trouvait que je mourrais très très bien

pierres belles arrondies par l'eau
lieu sacré de plumes et de feuilles mortes
lieu sacré où je m'entraîne à rien
lieu sacré où je progresse à vue d'œil

lieu sacré partout où je veux

les machines à laver de la laverie sentent
la térébanthine
la neige a été annulée
les gens s'égorgent eux-mêmes
tristesse pathogène qui les suit depuis l'enfance

mêmes radicalement différentes
les espèces de mammifères en grognant se comprennent parfaitement


mugissements aux nouveaux morts
aboiements aux derniers vivants

ici les ours sont des robots
ici un mec se gratte les couilles en tête de gondole
ici une hôtesse de caisse se plaint de ne plus rien voir de l'oeil gauche avant que de s'effondrer
ici un marmot m'explique tout ce que je veux  savoir sans prononcer le moindre mot
ici une vieille dame vient d'apprendre l'existence de sa sœur jumelle
courage qui
 protège du malheur mieux que les archanges

à trop se rayer la tronche
avec ma blonde
on a viré nos
 noms de nos calendriers respectifs

commun accord qui lui fait gueuler les tripes
commun accord qui me fait puer les yeux

à cette heure-ci
il n'y a quasiment plus personne sur la route
et c'est déjà beaucoup trop de monde

super lune qui prend toute la place
mais tout ce que je vois moi
c'est le givre noir que la nuit forge à froid 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire