samedi 23 décembre 2017

mais je ne m'appelle pas Jeff (2007)

les mecs qui ont des petites bites sont obligés d’être gentils pour compenser
c’est connu et c’est sûrement pas toi qui va venir me saliver le cul
et me le mordre et me l’ouvrir et me le salir avec amour
pas vrai, Jeff ?


elle fulmine comme une expédition punitive
sublime dans son rôle de traînée qui piétine à moitié folle
et lovée dans des fringues courtes et collantes de colère noire
des transparences et des spirales imprimées
avec le bord des larmes 
!

depuis un quart d’heure les venins la font louvoyer à fond
comme une louve arrachée aux produits qui entraînent
comme une louve entraînée par des produits qui arrachent
qui ouvrent la gueule en grand pour que fusent
les malédictions antiques
qui dans sa bouche sonnent comme des noms de bonbons
dont le bleu bouge dont le rouge coupe dont le rose explose


mais je ne m’appelle pas Jeff
elle fait exprès de me confondre avec son amoureux infidèle
un musicien plutôt reconnu si on aime le style Néo Machin
elle croit que ça m’énerve d’être confondu
à croire que toutes les nanas malheureuses
sont forcément sortis avec quelqu'un de célèbre
mais je ne m’appelle pas Jeff

avec ses feintes d’enfant presque deux fois majeur
elle veut juste que ça flambe plutôt qu’il ne se passe rien
et c’est pas con et pourquoi pas
vu que j’ai encore des trucs à boire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire