lundi 4 juillet 2016

Fred (version meuf)

babyfoot improvisé avec un écrivain célèbre 
c'est pour ça moi que je l'aime ce métier 
je ne peux pas y renoncer juste comme ça 
soit je me mets une pression de dingue
soit je procrastine à mort
du coup 
en ce moment 
je vois plus mon psy que mes potes 
toujours cette peur qui ne me lâche pas 
depuis la mort de mon père 
30 ans c'est l'âge délicat 
c'est difficile pour nous les femmes je trouve
sur la route
dans la Drôme 
à la tête 
je me cogne tout le temps
je serre des mains trop fort
j'oublie des trucs
mon agenda 
mon téléphone 
un bon de commande 
parfois à l'autre bout de la France
dans ma bagnole 
sur le parking
je me fais une soirée Marilyn
une bouteille de Champagne 
et deux cachets-bisou
et à l'hôtel 
je commence à l'apercevoir la frontière 
où il fait beau
où je me sens belle
où je peux encore y croire moi
à ma grande histoire d'amour 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire