jeudi 16 octobre 2014

ça va être un vendredi normal moi je dis

vieux terrain d'entraînement
maison d'arrêt
ancienne base aérienne
plutôt que de visiter connement
je me suis perdu au soleil
en silence en Espagne
entre courant et contre-courant
rythmique de la rivière
le temps de réfléchir
sur des cailloux blancs
à Jésus qui n'était pas chrétien 
à certains médecins qui refusent la chimiothérapie
à certains cheminots qui ont peur de prendre le train
aux producteurs de lait
qui ne peuvent pas se payer de yaourts
c'est pas jojo
quand l'exception devient la règle
ciel dégagé
correspondance agréable
finalement
ça va être un vendredi normal
moi je dis

Aucun commentaire:

Publier un commentaire