lundi 19 mai 2014

droitier

droitier
la fatigue qui te tue 
ne t'empêche pas de rire comme un taré 
à la gueule du néant

tu te morfonds dans la forme
tu te complais dans la norme
mais pas au point de voter
mais pas au point de louer Dieu
mais pas au point de confondre
religion et foi
justice et loi
résistance et terrorisme
attitude et frime

droitier

tu tombes au ralenti
tu fais clignoter ta tête
tu ne veux plus être déçu
tu t'attends au pire
tu t'enfonces un coton-tige 
dans l’urètre
et tu te branles 
et tu mets ça dans tes pâtes
manière de faire bouger un peu ta vie privée
tu veux sentir quelque chose
tu veux sentir qu'il se passe quelque chose
qu'il se passe vraiment quelque chose
mais pas au point de te marier
mais pas au point d'avoir des enfants
mais pas au point de confondre
justice et loi
religion et foi
résistance et terrorisme
attitude et frime

droitier

La fatigue qui te tue
ne t'empêche pas de rire comme un taré 
à la gueule du néant

Aucun commentaire:

Publier un commentaire