samedi 15 février 2014

y a que les saisons qui changent

avec ma gueule 
je peux me poser n'importe où
et me sentir chez moi partout
et c'est un des rares avantages
d'une cloison nasale déviée
surtout sur ce genre de trottoir
qui me sert de terrasse  
et d'où je contemple mes contemporains mes semblables 
qui semblent tous rentrer là où ils ont l'habitude de chier
mais pas moi
c'est pas que je veux pas mais franchement
je ne suis pas assez soûl pour ça
heureusement qu'il y a la bière géante
qui me masse psychologiquement
et que je bois mais ce n'est pas la soif
c'est juste le désir hallucinant d'être enfin moi-même
malgré les conséquences merdiques que cela entraîne
y a que les saisons qui changent
y a que les saisons 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire