mardi 28 janvier 2014

le trou

eh bien si tu veux savoir la plupart du temps
je tiens compagnie aux monstres imaginaires
de la tête où je dors bien à l'écart des nerfs
et de certains rêves et des concertos pour main droite aussi
je crois que ça me rend heureux suffisamment heureux
suffisamment pour rire ou me supprimer
des fois je confonds mais comme on dit
tout me fait peur sauf la mort
non vraiment ma petite beauté
mieux vaut être enfermé à cause de toi
que d'être enfermé avec toi

Aucun commentaire:

Publier un commentaire